L'impôt sur le revenu : les grands changements

À l’occasion de sa déclaration à l’Assemblée Nationale, le Premier ministre Édouard Philippe revient sur les grandes actions de la seconde moitié du quinquennat.  Parmi celles-ci, la baisse de l’impôt sur le revenu promise par le président Emmanuel Macron.

Quelles sont les mesures qui vont être prises ? Quels sont les foyers qui vont en bénéficier ? Quels seront les effets pour votre déclaration d’impôts ? On vous explique tout !

Le principe

La baisse de 5 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu concernera les classes moyennes. «Nous avons choisi de concentrer l’intégralité de la baisse de l’impôt sur le revenu annoncée par le Président de la République sur les classes moyennes qui travaillent». En effet, cette mesure ne devrait pas impacter les foyers les plus aisés.

« Le taux d’imposition de la première tranche de l’IR sera abaissé de trois points. Cela représente un gain moyen par foyer de 350 euros », a-t-il annoncé. Cette ristourne devrait concerner 12 millions de contribuables. 


Pour la tranche supérieure, le Premier ministre estime à 180 euros les économies qui seront réalisées suite à ce changement. La mesure prendra la forme d’une diminution de la taxation de la première tranche de 14% à 11%.

Pièces de monnaies et calculatrice illustrant les changements de l'impôt sur le revenu

Comment cela va-t-il fonctionner ?

La baisse consentie aux deux premières tranches ne devrait néanmoins pas toucher les tranches supérieures. Pour ce faire, Bercy mettra en place un nouveau barème de l’impôt sur le revenu, puisque rappelons-le, le calcul de l’impôt est effectué selon différentes tranches.

Actuellement, l’impôt sur le revenu est calculé selon ces chiffres : 

0 %14 %30 %41 %45 %
Jusqu’à 9.964 €Entre 9.965 € et 27.519 €Entre 27.520 € et 73.779 €Entre 73.780 € et 156.244 € Supérieur à 156.245 €

À la suite des changements annoncés par le gouvernement, l’entrée dans l’impôt ne se fera pas plus tôt mais les contribuables seront plus vite dans les tranches à 30% et à 41%.

 

Voici le nouveau barème qui sera mis en place : 

0 %11 %30 %41 %45 %
Jusqu’à 9.964 €Entre 9.965 € et 25.405 €Entre 25.406 € et 72.643 €Entre 72.644 € et 156.244 €Supérieur à 156.245 €

 

La mise en place

Les Français devraient profiter de cette diminution fiscale dès le 1er janvier 2020. Ce barème doit être soumis au vote du parlement mais sauf modifications de dernières minutes, il va être introduit en l’état.

«Au total, les impôts des ménages baisseront durant ce quinquennat de 27 milliards d’euros», a affirmé le Premier ministre. Cette baisse d’impôt sera en partie financée par la suppression de plusieurs niches fiscales et sociales.