CIMR 2019 : pourquoi votre impôt 2018 est annulé ?

L’entrée en vigueur du Prélèvement à la Source au 1er janvier 2019 change la donne et bouleverse les modalités de déclaration d’impôt cette année.

Les revenus de 2019 étant collectés directement auprès des employeurs, qu’adviendra-t-il de ceux perçus en 2018 ? Quelles sont les conditions de mise en place de l’annulation de l’impôt 2018 ? Cette suppression concerne-t-elle tous les revenus ?

Explications.

Qu’est-ce que le CIMR ?​

Le prélèvement à la source 2019 vient poser une problématique majeure. En recueillant nos revenus sur l’année en cours, le mécanisme crée un décalage d’un an avec les revenus 2018, qui restent à déclarer.

C’est dans cette optique qu’apparaît le Crédit d’Impôt Modernisation du Recouvrement (CIMR). L’année 2018 est alors considérée comme une  année blanche car la majorité des revenus générés sont exceptionnellement annulés par le CIMR.

Quels sont les revenus concernés ?

Afin d’éviter les abus, le gouvernement établit une distinction entre trois types de revenus :

  • Les revenus réguliers : ce sont les rémunérations permanentes perçues dans le cadre de salaires, revenus d’indépendants, revenus fonciers, rentes viagères…  
  • Les réductions d’impôts opérées durant l’année 2018.
  • Les revenus exceptionnels : sommes versées à titre exceptionnel soit par leur caractère ponctuel, soit par la nature de leur montant.

Un revenu exceptionnel peut correspondre à une rupture du contrat de travail, des indemnités de clientèles (versées en cas d’apports de nouveaux clients), des aides à la réinsertion, au remboursement de rachat de cotisations pour la retraite…

Ci-dessous, le comparatif de l’impact du CIMR en fonction des différents cas de figure :

Types de revenus à déclarerRevenus réguliers Avec réductions d’impôtsAvec revenus exceptionnels
Impact du CIMRImposition neutraliséeRestitutions perçuesRemboursement à payer
CIMR 2019
CIMR 2019

Comment calculer le CIMR sur vos revenus 2018 ?

Le Crédit d’Impôt Modernisation du Recouvrement peut être défini par la valeur correspondant au montant de l’impôt sur le Revenu 2018, hors revenus exceptionnels et réductions d’impôts. Voici les calculs à effectuer selon les diverses situations : 

Perception de revenus réguliers

Ici, l’opération à effectuer est la suivante : 

Impôt sur le Revenu 2018 – CIMR

Par exemple, pour un impôt annuel de 2000 €, le calcul sera de :

2000 € – 2000 € = 0 €.

Dans cette situation, la fiscalité de l’impôt sur le revenu est purement et simplement annulée.

Revenus réguliers avec réductions d'impôts

Dans cet exemple, le contribuable a réalisé un don auprès du Téléthon et peut ainsi opérer une réduction d’impôt sur son bienfait.

Il faut savoir qu’un don qui ne dépasse pas 20% du revenu imposable peut être déduit de 66% du montant versé. Pour un don de 400 €, la déduction à opérer est la suivante :

400 ÷ 100 x 66 = 264 € de réductions d’impôts opérables.

En se basant sur l’impôt annuel de 2000 €, le calcul sera de :

2000 € – 264 € = 1736 € d’impôt annuel.

Le CIMR ne prenant pas en compte les réductions d’impôts, se basera sur l’impôt annuel initial de 2000 €. Le calcul correspond alors à :

Impôt sur le Revenu 2018 après réductions d’impôts – CIMR 

Soit 1736 € – 2000 € = -264 €.

Ici, le solde est négatif. Le contribuable pourra alors prétendre à une restitution de 264 €.

Encaissement de revenus exceptionnels

Ici, les revenus généraux se voient enrichis de 1500 € d’indemnités de clientèle perçues au titre de l’année 2018. Le montant du revenu imposable augmente alors de 1500 € supplémentaires et fait grimper la fiscalité sur le revenu annuelle à 2100€.

Le CIMR ne prenant pas en compte les revenus exceptionnels, se basera sur l’impôt annuel initial de 2000 €. Le calcul correspond alors à :

Impôt sur le Revenu 2018 enrichi des revenus exceptionnels – CIMR

Soit 2100 € – 2000 € = +100 €.

Ici, le solde est positif. Le contribuable devra alors s’acquitter des 100 € de surplus auprès de l’administration fiscale.

CIMR 2019 : quand prendra t-il effet ?

Le Crédit d’Impôt Modernisation du Recouvrement sera effectif au moment du dépôt de votre déclaration d’impôts 2019.

L’administration fiscale se chargera alors d’appliquer les calculs présentés précédemment et vous recontactera pour vous réclamer un remboursement (en cas de solde positif) ou vous fournir une restitution (en cas de solde négatif) si la situation se présente.